Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1

SUJET : [Cylène] #2 Visions planaires

[Cylène] #2 Visions planaires il y a 7 ans 9 mois #894

  • NoMorgan
  • Portrait de NoMorgan Auteur du sujet
Je m'approchais de Glasmartau. Seule, cette fois-ci. Une faille dans le voile s’était ouverte. Je ne pensais pas à ce moment en arriver là... A peine avais-je atteint les premières racines derrière lesquelles des Aelfwars s'installaient que, Black Out. Un souffle fort chargé de terre et de vie, de mousses et de lichens follacés me prit. J'ai eu le temps d’apercevoir un bras noué de vert et de bois aux bulbes violacés, atteindre le sol. Le souvenir d'une odeur violente de mucus et, j'étais inconsciente. L'esprit divaguant.

Encore un instant je t'en prie, souffle-moi les mots merveilles d'horizons lointains. La lumière violine qui se dresse aux ras des collines se maquille rouge, se farde d'une humidité salée. Le goût de l'absolu sur mes lèvres l'état poussière d'avoir tout à arrêter là.

J'émergeais par instants, le pouls accéléré, avec l'impression que mon coeur chariait de la sève au lieu du sang.

Encore un peu je t'en prie, fais-moi voyager avec ces visions jaunies des valses d'un barde. Ces apothéoses nos luttes poussières, l'héritage des eths en bandoulière, les sens grand ouverts l'odeur d'une pipe, et cette salle, une salle de marbre aux riches velours où les drapures se déchirent... le voile se déchire, le voile ! L'encre recouvre des pages les phares de Libremarche la bibliothèque..la bibliothèque du pin de fer perchée sur un putain de rocher, un ciel gris... J'ai froid. J'ai froid.


Quand j'ai repris conscience, j'étais aux environs de Choeur de Labeur, le corps transi de froid. J'avais mal et je sentais refluer en moi le poison du plan de la vie. J'avais mal et me suis évanouie.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Dernière édition: par NoMorgan.
  • Page :
  • 1
Temps de génération de la page : 0.149 secondes